Laetitia EDOUARD-KLIMINE
Avocat au Barreau de LYON T.1719

129 bis rue Vauban
69 006 LYON
FRANCE
Tél: 04.72.37.14.77
Fax: 04.72.81.73.19
contact@lek-avocat.com

La passion du droit, dans sa complexité et sa rigueur m'ont toujours poussé à aller vers le métier d'avocat. Des années de barreau en collaboration pour divers cabinets lyonnais de référence m'ont permis d'exprimer cette passion de manière professionnelle et en pleine réalité du métier.

Orientée dans mon cursus juridique vers le droit immobilier, la connaissance et la pratique de ce droit particulier et précis me permet d'offrir une aide, un conseil efficace pour toutes les questions immobilières courantes comme spécialisées (baux commerciaux, promotions immobilières, régies...).

Cependant, mes années de barre me permettent également d'offrir une compétence élargie à tous les aspects du droit comme le droit de la famille et de façon plus particulière sur les situations conflictuelles de divorce et de séparation.

Le droit, les contrats et les autres situations offertes par la vie privée comme professionnelle méritent attention, réponse et travail pour vous donner satisfaction et préparer au mieux les stratégies à adopter pour les audiences, les signatures de contrat.

Le tout rapidement , avec une écoute attentive et des explications, conseils juridiques adaptés et clairs.

Le métier d'avocat est un service, un moyen de défense, de conseil et de protection et c'est cette philosophie qui fonde mon travail et mes actions.

N'hésitez donc pas à me contacter ou à venir me rencontrer et c'est avec plaisir que je vous accueillerai dans cet espace du 6ème arrondissement lyonnais.

MesCompétences
  • Droit de la construction
  • Baux commerciaux
  • Baux d'habitation
  • Copropriété
  • Servitudes et expropriation
  • Droit de la famille
  • Droit de la consommation
  • Contentieux commercial

 

PROCEDURE CIVILE - PREALABLE AMIABLE - OBLIGATION

15/06/2015

LES NOUVEAUX ARTICLES 56 et 58 DU CODE DE PROCEDURE CIVILE

La procédure devant le Tribunal d'Instance et la Juridiction de Proximité avait déjà été modifiée afin d'introduire la notion de conciliation. En effet, depuis 2010 A VERIFIER, l'asignation délivrée l'est "à fin de conciliation ou, à défaut, de jugement". Mais il faut bien avouer qu'il s'agissait surtout d'un voeu pieux et que les pratiques n'avaient, en réalité, que peu évolué.

La modification de l'article 56, relatif aux mentions que doivent comporter les assignations, et de l'article 58 du Code de procédure civile relatif aux requêtes va plus loin dans cette volonté d'imposer la conciliation. En effet, le nouveau texte de l'article 56 précise : "Sauf justification d'un motif légitime tenant à l'urgence ou à la matière considérée, en particulier lorsqu'elle intéresse l'ordre public, l'assignation précise également les diligences entreprises en vue de parvenir à une résolution amiable du litige."

Ainsi, depuis le 1er avril 2015, toute...

Voir la suite ...